14 juin 2018


L'ordre du jour du nouveau gouvernement

Début de la transition en Ontario

Le 8 juin, le premier ministre désigné de l'Ontario Rob Ford a tenu une conférence de presse dans laquelle il a annoncé que la « transition du pouvoir » avec le gouvernement libéral se déroulait bien. Il a dit qu'il allait rencontrer le lieutenant-gouverneur de l'Ontario et s'attendait à être invité à former le prochain gouvernement. Il a tenu cette rencontre plus tard dans la journée. Le nouveau gouvernement va être assermenté le 29 juin.

Ford a dit avoir parlé avec le premier ministre Justin Trudeau le jour de l'élection et qu'il lui a présenté ses priorités pour l'Ontario. Il a dit qu'ils ont aussi parlé des relations avec les États-Unis et a ajouté que « nous allons être unis contre nos voisins du sud et je suis sincère quand je dis cela. Nous sommes unis comme pays et je vais travailler main dans la main avec le premier ministre. »

Lorsqu'on lui a demandé quand il commencerait à mettre en application certaines de ses promesses électorales comme la réduction du prix de l'essence, il a dit : « Nous allons devoir examiner la situation financière dont nous avons héritée, et nous vous reviendrons dans les prochains jours et les prochaines semaines, mais la chose la plus importante en ce qui nous concerne c'est de mettre de l'ordre dans nos finances publiques. [...]

« Nous allons faire ce que nous avons promis de faire. Nous n'allons pas virer capot. Nous tenons à remplir dans les quatre prochaines années le mandat pour lequel les gens nous ont élus », a-t-il dit. Il a ajouté que « nous allons immédiatement faire appel à une firme de vérification pour examiner la situation de la province ligne par ligne. Je crois beaucoup dans la validation par des tiers. »

Dépenser des fonds publics pour engager une firme comptable privée qui va informer le gouvernement et les Ontariens de l' « état des finances » est certainement préoccupant. L'Ontario a une vérificatrice générale. Ford et d'autres ont fait référence au rapport qu'elle a soumis sur les finances gouvernementales pendant l'élection dans lequel elle a critiqué les pratiques comptables du gouvernement. L'Ontario a aussi un ministère des Finances. L'intention annoncée d'engager une firme privée constitue un conflit d'intérêt. C'est une indication que la destruction de l'autorité publique va se poursuivre en tant que cours normal des choses sous ce nouveau gouvernement.

Les grandes firmes comptables font partie des intérêts privés supranationaux géants qui sillonnent le globe pour s'emparer de la plus grande partie possible des trésors publics et de la valeur que les travailleurs produisent. Elles donnent des conseils sur comment sabrer dans les programmes publics, les privatiser et saccager les institutions qui servent le peuple, ne maintenant que les pouvoirs de police. Les travailleurs de l'Ontario savent d'expérience que les rapports et les chiffres des firmes comptables sont utilisés pour attaquer leurs pensions et la valeur qu'ils produisent et pour transformer les travailleurs en coûts qui doivent être éliminés. C'est de cette façon que Mike Harris a débuté son gouvernement par décret en 1995. Il a engagé une firme appelée Andersen Consulting au coût de 180 millions $ pour expulser les gens du régime d'aide sociale et réduire les prestations de 21 %.

Il est inacceptable d'établir l'ordre du jour du nouveau gouvernement à partir de l' « état des finances » que ces firmes vont bien vouloir décrire. Les Ontariens veulent un changement de direction de l'économie pour que leurs réclamations soient garanties. Le geste du gouvernement de débuter son mandat à partir de ce que des intérêts privés vont dire va être sa première tentative d'amener les Ontariens à accepter un ordre du jour qui est établi dans leur dos.

Ford a dit que les progressistes-conservateurs « ont l'intention d'agir rapidement. Nous allons avoir beaucoup plus de choses à partager avec les Ontariens dans les prochains jours et les prochaines semaines. »

Dans la période de questions/réponses, il a aussi indiqué que tous les achats du gouvernement, des stylos jusqu'aux livres, vont désormais être faits par des appels d'offres de fournisseurs multiples et non par le biais d'une seule source, ce que les gouvernements précédents n'ont pas fait. Il a dit que l'objectif est de protéger le contribuable.

Il n'a pas répondu lorsqu'on lui a demandé s'il allait déposer une loi de retour au travail contre le personnel académique en grève de l'université York. Cependant, lors du débat des chefs du 27 mai, Ford a dit clairement qu'il avait été d'accord avec le recours à la loi de retour au travail dans le cas de la grève des travailleurs des collèges.


Retour à Ontario Political ForumRetour à la page d'accueil

Site web:  www.pccml.ca   Courriel: redaction@cpcml.ca